Luc 10,13-16

deux-chemins-pour-un-objectif“Malheur à toi”… (v 13). Double reproche dans un seul verset qui nous surprend ! Certes, nous préférons entendre les paroles de béatitudes. Jésus nous étonne ici par la dureté de ses paroles. Pourtant, c’est le cri du cœur de Dieu blessé par le refus obstiné de l’homme. Il s’agit ici du rejet du Messie à cause de l’orgueil des cœurs humains : « Jusqu’à l’Hadès tu descendras » (v.15)

Jésus invite au repentir, à reconnaitre la visite de Dieu qui surgit à tout moment de notre vie : « Le Royaume de Dieu est tout proche de vous » (Lc 10/9). C’est l’homme lui-même qui attire sur lui le malheur en résistant sans cesse à la grâce, en persistant dans le péché, en refusant de reconnaitre sa fragilité et son besoin de recourir à un Autre quand il s’enfonce dans son néant, de cesser de vouloir être le centre de sa vie.

 » Je te propose, aujourd’hui, de choisir ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Choisis donc la vie…, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve la vie… ». (Deutéronome 30,15-20)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.