Marc 12, 13-17

Le chemin de Dieu selon la vérité

Pièce ou… piège d’or ?

Des flatteries à propos d’une liberté souveraine et d’une radicale droiture de cœur, et une question à laquelle il est impossible de répondre par oui ou par non, c’est à dire à la manière dont l’interpellation est formulée. Un vrai piège, une perversion,  qui comme toujours se présente sous l’apparence d’un bien recherché. Remarquons, avec un peu d’humour tout de même car cela désamorce déjà le traquenard, l’exactitude des affirmations détournées. Oui, Jésus est vrai. Oui, il ne se laisse « manipuler » par personne, oui, il ne regarde pas aux apparences, oui, il enseigne le chemin de Dieu selon la vérité ! Que de belles et bonnes paroles qui, si on n’y prend garde, ou si le cœur n’est pas libre et pur pour les accueillir sans en tirer orgueil, pourraient faire plonger dans ce piège tendu. Et Jésus, homme libre, remet tout dans la vérité, celle qui révèle la maladie des cœurs et celle qui nous situe avec justesse et devant les hommes et devant Dieu. C’est simple et … efficace, sans nulle trace de condamnation. Aujourd’hui, prenons un peu de distance vis à vis d’affirmations entendues, et prenons le temps, au creux de nos quotidiens les plus banals, de nous laisser étonner par les enseignements de Jésus.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.