« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19, 37). Voilà le lieu où nous sommes invités à nous tenir en ce vendredi Saint. Regarder la Croix…. Comment ne pas y voir, comme en surimpression, tant de visages meurtris, innocents ? Violences gratuites et mort ont tant frappé ces dernières années, ces derniers mois : « Fils des hommes, jusqu’où irez-vous dans l’insulte à ma gloire, l’amour du néant et la course au mensonge ? » (Ps 4, 3). Il semble que Dieu s’abaisse devant tout homme pour lui poser cette question. La liturgie des Rameaux nous a donné de réentendre de la bouche du Prophète : « Voici que ton Roi vient à toi, humble et monté sur une ânesse » (Mt 21, 5). Mesurons-nous à quel point Dieu se fait humble pour nous rejoindre, dans le respect de notre liberté pouvant aller jusqu’à l’insulte à sa gloire ? « Sa gloire » ? Tout homme, chacun, chacune, Daou, Melike, Evan, Jan, Mélania, Alexandra, Cécilia, Enes, Jose-Luis, Edith, Médéric, Nour, Imad, Maryssia, Meilvyn, Asmae, Mohamed, Nicolas, Felipe … « Ceux que tu m’as donnés, je n’en ai pas perdu un seul » (Jn 18, 9). Croire.

Marc 12, 28-34

«  Ni offrande ni sacrifice 

« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19, 37). Voilà le lieu où nous sommes invités à nous tenir en ce vendredi Saint. Regarder la Croix…. Comment ne pas y voir, comme en surimpression, tant de visages meurtris, innocents ? Violences gratuites et mort ont tant frappé ces dernières années, ces derniers mois : « Fils des hommes, jusqu’où irez-vous dans l’insulte à ma gloire, l’amour du néant et la course au mensonge ? » (Ps 4, 3). Il semble que Dieu s’abaisse devant tout homme pour lui poser cette question. La liturgie des Rameaux nous a donné de réentendre de la bouche du Prophète : « Voici que ton Roi vient à toi, humble et monté sur une ânesse » (Mt 21, 5). Mesurons-nous à quel point Dieu se fait humble pour nous rejoindre, dans le respect de notre liberté pouvant aller jusqu’à l’insulte à sa gloire ? « Sa gloire » ? Tout homme, chacun, chacune, Daou, Melike, Evan, Jan, Mélania, Alexandra, Cécilia, Enes, Jose-Luis, Edith, Médéric, Nour, Imad, Maryssia, Meilvyn, Asmae, Mohamed, Nicolas, Felipe … « Ceux que tu m’as donnés, je n’en ai pas perdu un seul » (Jn 18, 9). Croire.

                Alors j’ai dit : « Voici, je viens…Ta loi me tient aux entrailles » le psaume 39, psaume messianique qui inspire peut-être « ce scribe qui s’avance », courageusement accordé à celui qui depuis son entrée triomphale à Jérusalem marche vers sa passion car « Il les avait entendus discuter », nous dit l’évangéliste. « Tu as raison Maître », affirme-t-il avec audace, se démarquant de son entourage. Trois controverses en effet, précèdent cet entretien tout à fait insolite, unique, dans les évangiles synoptiques où Jésus félicite un scribe. Et il sera suivi des sévères paroles qu’il adresse à ses opposants.

Dans un contexte de passion depuis son entrée à Jérusalem, ces lignes prennent un relief exceptionnel que nous devons entendre aujourd’hui.
« Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu »
« Mieux que tous les holocaustes et tous les sacrifices », l’obéissance à la loi de l’Alliance :
                   Jésus l’accomplit sur une croix où il s’unit à notre humanité souffrante et mortelle en la ressuscitant : « …ce que tu veux que je fasse. Mon Dieu, voilà ce que j’aime » Ps 39
                  « Ecoute Israël… »  « D’un amour éternel j’ai aimé Israël » Jr 31, 3

                   Aujourd’hui des enfants, des hommes, des femmes de tous âges et de tous milieux, croyants ou incroyants aiment leurs proches « « de tout leur cœur, de toute leur âme, de toute leur force », prenant un soin jaloux de leurs voisins et voisines, s’engageant dans des services humanitaires, défendant les droits de l’homme au prix de leur vie.   Dans une mort qui proclame à nos oreilles :
« Heureux les persécutés pour la justice, le Royaume des cieux est à eux. » Mt 5, 12

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.