Marc 2, 13-17

« Suis-moi.»

© Journal La Croix

« Suis-moi. »  A qui Jésus dit-il cela ?
« Le temps est accompli, le Règne de Dieu s’est approché » Ainsi jaillit la Bonne Nouvelle, tout au début de l’Evangile de Marc. (Mc 1, 15) Comme attiré, semble-t-il, par le lieu fascinant du lac, lieu de tempête où règne le Léviathan, Jésus s’y rend à nouveau et, en passant, il voit Lévi assis au bureau des taxes, Lévi collecteur d’impôts compromis avec l’ennemi régnant.

C’est à lui que Jésus dit : «  Suis-moi »  et, un homme nouveau, Matthieu « se lève », ressuscité, il suit le Vivant.
Nous voici dans sa maison remplie de toutes ses relations… de personnes droguées, homosexuelles, de jeunes délinquants de toutes sortes, pouvons-nous peut-être actualiser aujourd’hui. Jésus ressuscité venu pour les malades n’appelle-t-il pas toujours des hommes et des femmes de tous bords à devenir ses disciples ? Pas pour une promotion mais pour une guérison, une résurrection.

Se retrouveront-ils, en Eglise, dans nos diverses communautés, à la table de Matthieu, rassemblés dans une audacieuse confiance en Celui qui peut changer les cœurs de pierre en cœurs de chair ? Ou, hélas !, resteront-ils à la porte d’une table réglementée par des préceptes humains, niant que « Ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes » ? (1 Co 1, 25)

N’est-ce pas le pari que l’Esprit, par l’Eglise, aujourd’hui, nous invite à vivre ? Dans la puissante force d’un non-jugement, offrir au petit peuple des périphéries, offrir à tous une table où chacune, chacun puisse trouver sa place, celle que le Père, dans son amour, lui a préparée.

Un commentaire

  1. Chère Sœur Claire,

    Un profond et grand MERCI pour cette méditation de l’Evangile de ce jour :
    Audacieux et lumineux!

    Frère de la Communion Béthanie, alliance contemplative au service des personnes homosensibles et transgenres, en lien avec des monastères, je suis toujours très heureux lorsque je lis que l’Eglise est une maison remplie de toutes les relations de Jésus…

    Prions ensemble, car comme le disait souvent notre Frère Roger de Taizé : « Rien n’est plus responsable que de prier »

    Proximité de votre frère,
    Jean-Michel+ Dunand
    prieur de la Communion Béthanie
    http://communionbethanie.blogspirit.com

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.