Marc 3, 1-6

Guérir à la racine

marc3

Dans la synagogue, Jésus interrompt lectures, chants et prédication pour mettre au centre de la communion de la foi, non ce qui est permis ou défendu, non ce qui régule ou exclut, mais un être vivant, dans sa capacité à se lever et à rejoindre son monde d’engagement, un humain dans la confiance restaurée à l’intime de lui-même, aux yeux de tous.

.

Voilà qui fait grincer des dents et fomenter des désirs de meurtre…

Car Jésus échappe aux catégories établies : on ne peut le confondre avec les mages et guérisseurs de son époque ! Il a son propre style, ne recourt pas à des forces extraordinaires ni ne prononce des conjurations, des formules secrètes… Il n’emploie ni amulettes, ni fétiches… On ne peut circonscrire ni contenir son activité, sa parole, sa présence.

Car il communique avec les souffrants et la santé devient contagieuse.

Et que communique-t-il ? Son amour passionné de la vie, son approche singulière de chacun, chacune, sa force de discernement pour faire surgir en chaque personne le meilleur de sa capacité, sa foi contagieuse en un Dieu Père-Bienveillant…

Il s’approche de nous pour guérir le mal à sa racine. Il veut promouvoir une guérison intégrale et profonde : il veut guérir le mal être, le mal de vivre…Il nous libère de la maladie de l’isolement, de la défiance et du soupçon, de la résignation et de la passivité. Il nous libère de ce qui bloque la vie et la déshumanise : la folie, la culpabilité, la désespérance…

Et la langue des muets se délie, alors que les docteurs en discours se taisent… Les infirmes tenus à l’écart de la communion de la foi peuvent tendre la main et retrouver leur place dans l’assemblée, alors que les interprètes de la loi sortent pour ourdir leur complot.

Qu’offre-t-il, en réalité, de si dangereux, de tellement subversif ? Une relation neuve avec soi-même, les autres et Dieu ! Une capacité de relation restaurée, humanisée, enfin.

Sœur Frédérique Oltra, communauté du Caire, Egypte

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.