Marc 3,22-30

Juste avant ce passage, Jésus annonce la Parole. Et une telle foule se rassemble à ses côtés que sa famille pense qu’il a perdu la tête. Ici, ce sont les scribes qui s’aventurent dans une autre lecture : Jésus agit par Béelzéboul , chef des démons, il est donc habité d’un esprit impur.

Le jugement des scribes est influencé par leur rapport à leur métier, qui consiste à écrire ou copier des documents. Cela peut rassurer de mettre par écrit, mais le risque est de mettre sous scellé des mots, de les enfermer.

Or Jésus est le Verbe même, celui qui ne peut être mis sous scellés, Celui dont les Paroles sont libres. Il est Lui-même une Parole qui circule en toute liberté. Ses Paroles sont vie, habitée par l’Esprit Saint.

Admirons comment Jésus désire transmettre cette vie : il prend les scribes auprès de lui, tout comme il appela les Douze auprès de lui pour les enseigner, avec attention et prévenance.

Aujourd’hui, prenons place auprès de Jésus pour laisser l’Esprit dire des Parole de vie, des paroles qui expulsent, qui libèrent dans notre quotidien.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.