Marc 4, 21-25

Vivre en lumière, sans mesure

            Pour ouvrir l’intelligence du cœur et de l’esprit, Jésus trouve toujours des paraboles étonnantes ! Pourquoi lie-t-il la lumière à un instrument de mesure (le boisseau) et à un lieu caché et obscur (sous le lit) ?

Ce qui est caché doit être manifesté. La Lumière, la Parole ne s’arrête que dans la mesure où notre cœur se referme ; quand nous décidons de ne pas vouloir la voir pour ne pas être déstabilisés, déplacés ; quand nous enterrons ce don ; quand nous le calculons, le pesons au lieu de le recevoir gratuitement comme un enfant qui reçoit le don directement les mains ouvertes.

Ravivons le don gratuit de Dieu, ce don qui est en nous. Ayons le courage de lui rendre témoignage, avec ce que nous sommes. Il se donne entièrement à nous, pour que nous puissions à notre tour rayonner, nous donner jusqu’au bout, gratuitement aux autres. Soyons des lumières qui éclairent les ténèbres du monde. Ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné mais un esprit de force et d’amour. Vivons la grâce car : « la mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure » (St Augustin).

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.