Marc 6,53-56

Toucher Jésus

marc-6-53La foule des humains quitte la mer des incertitudes et gouffre de la mort pour toucher la terre, une terre fertile et généreuse qui donne des fruits de bonté et de justice. Ils parcourent la terre en tous sens mais cherchent leur orient en Jésus. Venir à Jésus, malade, boiteux, aveugle est bien notre condition humaine. Le toucher, pour avoir part à sa force, à la puissance de la Vie, telle cette femme hémorroïsse qui, depuis tant d’années, voit la vie la quitter.

« Si j’arrive à toucher au moins ses vêtements, je serai sauvée. » Mc 5,28 Et Jésus s’étant aperçu qu’une force s’était retirée de lui, de se retourner : « Qui a touché mes vêtements ? » Les disciples lourds à comprendre le Maître, aveuglés par l’évidence, ne comprennent pas qu’en Dieu toucher c’est être touché. La foi de cette femme comme celle des gens de Gennésareth ressemblent à un bateau qui aborde le rivage, après la traversée en mer houleuse et incertaine.

Toucher le Christ comme on touche une terre ferme, accueillante et féconde. « Je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. » Jn 10,10

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.