Matthieu 1, 1-17

« Une lumière dans notre nuit »
oiseau
© Sculpture « Oiseau » de Victor Canait, Église Saint Pancrace de Bans (Givors), en résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon, décembre 2015
Méditer sur la longue généalogie de Jésus peut paraître rébarbative, cette longue litanie répétitive et interminable des « engendra … engendra … engendra … » peut sembler d’une monotonie ennuyeuse et sans grand intérêt pour le récit. Et pourtant … quelque chose se dit … comme une petite lumière éclairant notre nuit.
Matthieu fait ouvrir et clôturer la généalogie par le nom de Jésus : « Généalogie de Jésus Christ » (v.1), et « […] fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ » (v.16).
Début et commencement, Matthieu nous dit, à sa façon, que Jésus est l’Alpha et l’Oméga. C’est Jésus qui va donner le sens à l’Histoire, à notre histoire, aux évènements, aux épreuves que nous traversons. C’est lui qui va casser le rythme banal de la vie, pour se rendre présent à tout ce que nous vivons.
Jésus n’est ni perdu, ni noyé, ni écrasé dans cette suite de noms célèbres ou inconnus ; et, bonne nouvelle, il n’est pas non plus contaminé par le péché, car Jésus est celui qui sanctifie.
Nous aussi, nous vivons dans un monde enténébré et parmi des pécheurs (dont nous sommes). Mais, la force du croyant et du disciple est de rester « lumière » dans l’obscurité. Nous savons combien une simple petite bougie peut éclairer une masse de ténèbres, et cela suffit.
Cette litanie nous donne une orientation, une indication claire vers la lumière du Christ dans notre monde.
En ce temps de Noël, temps de l’hiver et des longues nuits, nous attendons tous cette lumière pour illuminer nos vies. Cette naissance est la racine de notre espérance.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.