Matthieu 12, 1-8.

« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai ».(Mt 11, 28)

matthieu12_1-8
Le Sabbat a été fait pour l’homme et non l’homme pour le Sabbat © August Rush

Tel fut l’appel de Jésus à ceux qui peinaient sous le joug de la loi, des commandements et des enseignements. Cet extrait de l’évangile se passe un jour de sabbat.

Les disciples ont faim. Ils arrachent les épis du champ. Au regard des pharisiens, leur geste équivaut à celui d’un moissonneur; or « moissonner » est l’un des 39 activités interdites le sabbat. Pour les pharisiens, la vie se résume à une question de faire ou de ne pas faire. Mathieu présente Jésus comme maître du Sabbat qui pose l’amour miséricordieux comme principe premier. « C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices » (v. 7). Jésus libère d’une approche « religieuse » de la foi qui place les interdictions au centre et qui fait ployer les gens de foi sous le fardeau.
« Venez à moi »; Jésus recentre la loi des commandements à l’essentiel: Dieu et son désir de rendre l’homme libre.
« Je te propose la vie et la mort » (Dt 30, 15). C’est à nous de choisir qui est au centre!

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.