Matthieu 15, 1-2.10-14

L’accent semble mis sur l’absence de clairvoyance, de discernement des Pharisiens. Où se situent le pur et l’impur ? Dans l’observance stricte de la Loi ou dans le cœur ouvert à l’autre ?
« Laissez-les : ce sont des aveugles qui guident des aveugles » (V 14). La voix prophétique présente le salut comme une lumière (Cf Is 35, 5). A l’opposé, la cécité symbolise l’endurcissement du cœur. Les Pharisiens sont plus attachés au lavage des mains (v2 ; ce qui en soit n’est pas mauvais) selon la Tradition, qu’aux Paroles du Décalogue (v4 Cf Dt 5,16).
Non seulement, dans leur légalisme, les Pharisiens ont perdu le sens de l’autre, mais ils ne voient pas où est le problème et ne sont pas prêt à se laisser remettre en cause (v12).
De temps en temps, il peut être bon de vérifier ce qui me guide dans mon quotidien.

2 commentaires

  1. La voix qui sort de la bouche de l’homme, devenue, par grâce, pure et prophétique, est unie à la Parole, au Verbe et fait voie à l’Amour. L’Amour « Est » et est Don par nature. Ce Don devient Lumière pour celui qui se reconnaît impur dans sa pensée, sa parole et son agir mais aussi aveugle, sourd , dans la dualité , prisonnier et surtout impuissant à Aimer par lui-même. Avec un peu de lucidité et beaucoup, beaucoup de courage que seule peut donner la Foi, il semble que seul l’homme parvenu à sa cécité, à sa mort spirituelle, fera l’expérience, d’une communion – commune union – de l’Amour qui guérit et libère car avant même d’avoir une forme D.ieu nous voyait Libres cad « à son image et à sa ressemblance. »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.