Matthieu 19, 3-12

« Ce que Dieu a uni, l’homme ne doit point le séparer » (v. 6b)

64.Les.noces.de.Cana
© Alain Chenal Les noces de Cana

Les pharisiens cherchent à mettre Jésus à l’épreuve: Jésus, se range-t-Il parmi les libéraux qui admettent « n’importe quel motif » de répudiation »? Renie-t-Il la prescription de Moïse sur le divorce?
Le pape François a ouvert un synode en octobre 2015 pour aborder notamment cette question relative au mariage et au divorce. En cette année de miséricorde, l’Eglise est convoquée à sa vocation première: la Compassion. Son objectif est d’aider à sortir de l’épreuve et non pas à mettre à l’épreuve comme font les pharisiens.
Pour leur répondre,Jésus se fonde sur la création, sur le projet de Dieu: « Ce que Dieu a uni, l’homme ne doit point le séparer ».
Dans la création, Dieu a séparé (nuit/jour; terre/mer; etc), mais Il ne fit pas pareil pour l’Homme. Il n’a pas séparé, Il a uni. La quête principale de Dieu est l’unité. Il ne réfléchit pas à partir d’une séparation mais à partir de l’unité puisque lui-même est Unité, Trois en Un. Or l’Homme est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Il est en quête de l’unité.
« Unifie mon cœur… » (Ps 86, 11) pourrait être le cri de notre prière aujourd’hui!

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.