Matthieu 7,15-20

Traverser l’illusion

La parabole de l’arbre et de ses fruits nous introduit sur le chemin de la vigilance, du discernement pour opérer un véritable dévoilement, une mise en lumière de l’œuvre de Dieu à travers nos histoires humaines, pour lire l’histoire de notre humanité.
Nous gardons en mémoire la mise en garde du prophète Jérémie :
« Tes prophètes ont eu pour toi des visions d’illusion et de clinquant
Ils n’ont pas révélé ta faute pour changer ton sort
Ils t’ont servi des oracles d’illusion et de séduction » (Lm 2,14)

© Pierre Soulages
© Pierre Soulages

Entretenir l’illusion, faire jouer les cymbales du clinquant « tape-à-l’œil », user de la séduction affective et spirituelle : telles sont les armes des « faux prophètes »…
L’Evangile, lui, nous requiert pour entrer dans un véritable réalisme spirituel : que notre oui soit oui et que notre non soit non.
C’est demander la grâce de traverser l’illusion, le faux semblant, la force de laisser la Parole de la Croix conduire nos choix et nos actions.

Le prophète porteur de l’Esprit consent à la lumière : il laisse la parole de Dieu passer en lui comme un jugement qui sépare, en son propre cœur et dans l’histoire, l’œuvre des ténèbres et celle de la lumière. Le prophète révèle : dans le même mouvement, il dénonce et il annonce, il confronte et réconforte, il ouvre ainsi le chemin de la nouveauté de l’Evangile, chemin d’exigence et de consolation, chemin de conversion et de libération.
« Je te rappelle de raviver le don de Dieu qui est en toi depuis que tu as reçu l’Esprit … » (2 Tm 1,6)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.