Matthieu 9, 27-31

« Selon votre foi »
Comment s’imaginer un monde sans lumière où tout menace, simplement parce que nous ignorons ce qui se trouve devant nos pas ? Quels lieux pouvons-nous dominer ou parcourir sans crainte ? Aveugles ou aveuglés, nous n’avons d’autre espace de liberté que le champ clos de ce que nous pouvons toucher. Quelles angoisses nous étreignent chaque jour ! Seuls l’amour et la vigilance des autres mais aussi une folle espérance, dégagent pour nous un chemin devant nos pas.
Jésus est là, sur la route. « Prends pitié de nous, fils de David ! » Entre ce cri et la question du maître, il y a la distance du chemin à la maison, lieu d’écoute à l’intime, de dialogue et de divine confidence : « Croyez-vous ? » C’est la question. En terre d’humanité, l’évidence n’existe pas à l’état pur ; elle est l’harmonique de la confiance, elle sera donnée par grâce, au cœur même de l’acte de foi. La lumière ne nous contraindra pas. C’est notre foi qui la laissera entrer. « Ce n’est pas la puissance de Dieu qui va ouvrir malgré nous les yeux de notre foi, mais notre foi qui va donner en nous le champ libre à sa puissance. Nous n’aurons jamais, d’avance, une évidence facile de la tendresse de Dieu, et nous ne serons jamais dispensés de faire fond loyalement sur sa parole. »

Esprit, libère notre réponse ! « Oui, Seigneur. » « Que tout se passe pour nous selon notre foi ».

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.