Mt 14,22-36

« Seigneur, sauve-moi. »

00b_36Pierre, l’apôtre choisi par Jésus, est justement cet homme-là. Capable de dire à Jésus : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. » Mt 14,28 Capable de suivre Jésus jusqu’à marcher sur les eaux de la mer avec lui – sur la parole du Maître : « Viens ». Et aussi cet homme velléitaire, saisi par la peur de mourir, alors que la Vie est là, à ses côtés, lui tendant la main pour l’arracher au gouffre de la mort.

Parabole en acte de l’apôtre aimant et apeuré, qui suit Jésus condamné et enchaîné « de loin » – Mt 26,58 et se laisse sombrer dans les eaux troubles du reniement de l’Ami. « De nouveau, il nia avec serment : « Je ne connais pas cet homme. » Mt 26, 72.

Luc l’évangéliste de la miséricorde évoque la tendresse du regard de Jésus qui rencontre celui qui le renie avec force Lc 22,61. De ce regard qui relève et restaure, Pierre devient cet apôtre purifié par les larmes et, enfin, capable de vivre ce qu’il dira à Jésus Ressuscité « Seigneur, toi qui connais toutes choses, tu sais bien que je t’aime. » Jn 21,17

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.