Luc 6,12-19

A Capharnaüm nous voyons Jésus, du coucher du soleil au petit jour, passer la nuit à guérir, à délivrer du mal et puis il se retire dans un lieu désert avant d’aller plus loin. (cf Lc 4,38-44) Aujourd’hui l’évangéliste nous dit :
« Jésus s’en alla dans la montagne et il passa la nuit à prier Dieu. »

Il choisit douze disciples dont nous connaissons les douze noms et il les nomme « apôtres », « Envoyés » par lui, avec lui, à sa suite pour guérir. « Descendant avec eux il s’arrête sur un endroit plat… et toute la foule cherchait à le toucher parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous »

Vincent Van Gogh, ma nuit étoilée, Museum of Modern Art

Une nuit à guérir ? Une nuit à prier Dieu ? Des nuits passées à sauver ce qui est perdu, dans l’adoration ou dans le coude à coude des guérisons. Ce sont toutes des nuits entières passées à communier à l’œuvre de grâce du Père.

« En ces jours-là », ces jours de violente opposition à son message de grâce : « Eux (scribes et pharisiens) furent remplis de fureur… » ( Lc 6,11) C’est dans ce contexte que Jésus choisit ses « Envoyés » pierres de fondation pour l’œuvre du Père. Et « Levant les yeux sur ses disciples », Jésus annonce le programme et s’émerveille :

« Heureux vous les pauvres…
Heureux êtes-vous lorsque les hommes vous haïssent…
Bondissez de joie car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.