Multimedias sur Chaque jour ta Parole (Page 200)

Luc 11, 5-13

Avec l’Ami, auprès du Père… Deux paraboles pour imprimer en nous les dispositions de la prière du cœur… Par la première, Jésus nous invite à oser aborder Dieu « sans gêne », sans apprêt, sans calcul : « Si l’un de vous a un ami… ». Thérèse d’Avila comprend ainsi la méditation et la prière de demande : « Nous pouvons,…

Luc 11, 1-4

Les disciples veulent apprendre à prier, comme ceux de Jean ont appris de leur maître. Et, quel meilleur Maître que Jésus ?  Lui qui est sans cesse tourné vers le Père : Je ne fais rien de moi-même, mais je parle selon ce que le Père m’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il…

Luc 10,17-24

C’est la joie qui rayonne dans ce passage de Luc, joie des disciples, joie de Jésus « sous l’action de l’Esprit », joie de l’accomplissement des promesses messianiques. Quel est le mystère de cette joie ? C’est l’accueil de la Bonne Nouvelle dans un cœur simple et pauvre, celui du tout-petit. « Heureux vous les pauvres, car le Royaume…

Mt 18, 1-5.10

« Quand je serai grand … »
00e_43
© Photo CSJ Mechref, Georges et Gaëlle
« Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » (v.1).
La question est posée à Jésus par ses disciples, brute et sans détour. Plus que leur curiosité, elle met au jour leur ambition, leur convoitise, leur avidité de pouvoir et leur rivalité. Car vouloir être le plus grand ou le premier est en quelque sorte le refus de l’égalité fraternelle, et peut-être même l’envie de se passer de Dieu : « vous serez comme des dieux » (Gn 3,5) ; ou même de le dépasser : « bâtissons-nous une ville, avec une tour dont le sommet soit dans les cieux. Faisons-nous un nom » (Gn 11,4).
La réponse de Jésus est cinglante … et les accule à faire une conversion radicale : « si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. » (v.3).
Le Royaume ne s’accommode pas des travers arrivistes. La pauvreté, la petitesse, l’humilité, l’enfance spirituelle, le moins, le peu, la douceur sont les seules clés qui ouvrent le cœur de Dieu ; tandis que l’ambition, la grandeur, la gloriole, le plus, la prétention, la violence et les démonstrations de force se fracassent sur la porte de la miséricorde … qui ne s’ouvre mystérieusement qu’au souffle de la fragilité.
La faiblesse est la langue et le visage de Dieu. Jésus ne révèle son identité et sa mission, ne se fait connaître qu’à travers la rencontre des plus petits et des laissés-pour-compte auxquels il s’identifie, jusqu’à mourrir dans une totale impuissance sur la Croix.
C’est en ce lieu que réside le secret de Dieu, là où il veille et recueille les miettes, les blessures et la poussière, là où ses anges apportent l’offrande de nos petitesses (v.10), là où retentit le chant des pauvres : « Le Puissant fit pour moi des merveilles ! » (Lc 1,49).

Matthieu 11, 25-30

Sainte Thérèse de Lisieux Trois groupes de personnes nous sont présentés dans cet Évangile, pour la fête de Thérèse de Lisieux : les « sages et intelligents », les « tout-petits enfants » et « ceux qui peinent et ploient » dans l’épreuve… Nous pourrions conclure un peu rapidement que Thérèse appartient au groupe des enfants et qu’elle devient, ainsi, bénéficiaire de…

Luc 9,57-62

Cette série de rencontres semble venir de nulle part : quand et où Jésus a-t-il rencontré ces personnes ? Suite à quel évènement, quelle parole échangée ? Quel regard ? Nous ne savons rien… ces récits différent réellement des récits des premiers apôtres, au bord du lac ou au bureau de publicain où les circonstances y sont développées. Nous…

Jean 3,13

Nicodème, membre du conseil du Sanhédrin vient, de nuit, trouver Jésus et lui exprime admiration et questionnement sur sa personne et cette étrange naissance à laquelle Jésus l’invite : «  A moins de naître d’en-haut, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. » Jn 3 ,3 Miracle d’une naissance : Jésus lui livre dans le silence et le…

Lc 9, 46-50

Le plus petit parmi vous  Jésus s’est fait petit jusqu’à être livré entre nos mains, et il a été crucifié. Jésus s’est fait petit jusqu’à être livré entre nos mains, et il s’est fait nourriture pour notre vie. Se faire petit, à la suite du Christ, c’est laisser dégager en soi un espace d’accueil car,…

Lc 9/ 43b-45

Un double étonnement surgit dans ce texte: L’étonnement des gens devant la grandeur de Dieu (v. 43) et celui des disciples devant l’annonce de la Passion (v. 45). Le Maître, qui se laisse voir dans sa Gloire sur le Mont Tabor, qui guérit l’enfant possédé, se présente comme « le Fils de l’homme livré aux mains…

Luc 9, 18-22

« L’identité des fils de Dieu » « En ce jour-là, Jésus était en prière à l’écart […] » (v.18) Luc est le seul des évangélistes à mentionner la prière de Jésus à l’écart, avant son questionnement aux disciples : « Au dire des foules, qui suis-je ? […] Pour vous, qui suis-je ? » (v.18-20). Au lieu de sa rencontre en intimité…